Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 février 2017 7 05 /02 /février /2017 14:38

Les bleus nous ont fait plaisir et on n’a pas cessé d’y croire mais un banc plus costaud chez les britanniques a fait la différence en seconde mi-temps d’où cette victoire tirée par les cheveux des « rosbifs ».

Trois défaites de quelques points montrent qu’on n’est pas loin des tout meilleurs et qu’on est sur la bonne voie. Bien sûr, cela fait plaisir de voir nos bleus relever la tête même si certains d’entre eux n’ont pas ou n’ont plus le niveau d’un Picamoles,  superstar formaté à l’anglaise (ex : Guirado, Maestri, Fickou, Doussain…).

« Le XV de France a fait preuve d'un "manque de maturité" en laissant échapper la victoire contre l'Angleterre samedi à Twickenham (19-16) en ouverture du Tournoi des six nations » a déclaré le sélectionneur national toujours réaliste mais exigeant avec ses joueurs.

Les occasions ont été présentes  mais à chaque fois, une  petite faute de placement, un geste inadéquat ont annihilé des mouvements vifs et inspirés. Les bleus doivent continuer à travailler, surtout ne pas désespérer. Certes depuis trois rencontres, ils se retrouvent non loin d’une victoire méritée face aux trois meilleures équipes mondiales.

Il ne faudrait pas qu’ils perdent le moral et surtout la confiance dans leurs moyens. Les blessures de certains joueurs ont certainement influencé le bon déroulement de toutes les attaques et il faut coordonner au plus vite l’apport des nouveaux entrants dans ce groupe France. On a pu  le constater en particulier dans la ligne des trois quarts où les mécanismes entre Fickou, Lamerat, Natakaici étaient loin d’être rôdés lors des attaques.

« Des passes  oubliées entre deux joueurs à quelques mètres de la ligne, çà n’a pas de sens » disait Noves « pas plus qu’une touche non trouvée par Doussain en fin de match qui aurait pu nous mettre sur le chemin de la victoire ! » Cela montre juste à Novès qu’il lui faut trouver un maître à jouer, un chef d’orchestre  en attaque. Heureusement Youngs, Ford et Farell n’étaient pas trop inspirés en face! Et puis  notre troisième ligne dont un impressionnant Picamoles et un remarquable Gourdon fut omniprésente pour s’arracher des basques anglais ….

Malgré le turn-over lié aux différentes blessures, le staff de l’équipe de France arrive progressivement à préparer l’équipe dans les meilleures conditions.

Les joueurs se donnent ; cela se sent et puis ils ne baissent pas les bras. Ils font plaisir aux spectateurs. Cela manque encore de rigueur, de maturité, peut-être de vrais  leaders charismatiques…. Même si certains comme Picamoles pourraient le devenir, le coup de gueulante de ce dernier à un moment donné fut assez impressionnant. D’autres devraient aussi s’affirmer, en particulier Baptiste Serin qui découvrait l’ambiance de Twickenham et qui n’a pris suffisament d’initiatives comme il le décide avec Bordeaux Bègles. L’ équipe de France est très jeune : elle fait ses gammes, elle se reconstruit (rappelez-vous octobre 2015 …nous étions au fond d’un trou!)

Photo GoogleL’état d’esprit a changé, le jeu est plus vif, les passes  sont plus appliquées et mieux contrôlées. On doit mieux s’appliquer au pied en jugeant plus rapidement la position des nos adversaires, en choisissant le bon angle, et surtout ne rendant pas  la balle à l’adversaire… La semaine prochaine, il va falloir sérieusement se méfier des écossais vainqueurs à l’arraché des Irlandais et démontrer qu’on peut arriver à un meilleur résultat face à d’excellents relanceurs.

Les Anglais, bien moyens,  ont tremblé tout le long du match. La défense française a bien résisté et ils ne sont passés qu’une seule fois….C’est juste désolant et frustrant de constater que les tricolores ont mouillé le maillot, se sont bien investis mais n’ont pas été récompensés. Désormais, l’équipe de France a les moyens de rivaliser avec les autres équipes pour la suite du  tournoi et ne pas être ridicule (l’essai de la soixantième minute le prouve…)

On peut encore progresser et pour cela, le staff doit constituer un meilleur banc de remplacement à un moment donné, un banc un peu plus explosif (on l’a remarqué avec l’arrivée de Dany Care et de poids lourds dans la ligne anglaise de trois quarts ) et les lancer dans le bain au bon moment…..

Comme le Top 14 paraît moins éclatant, cherchons des jeunes et formons-les au plus vite pour le bien de notre équipe nationale

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : BLOG RUGBY D'HAKALOULOU
  • BLOG RUGBY D'HAKALOULOU
  • : Emotions ressenties sur des lieux où rugby rime avec nos vies ...et puis quelques "hakas".....des cris de rage ou de désespoir, de joie ou de plaisir...
  • Contact

Profil

  • HAKALOULOU
  • Jeune retraité de l'E.N désirant transmettre des informations, ses émotions, ses joies, ses découvertes  ou ses hakas, des cris de rage aussi bien culturels que sportifs....
  • Jeune retraité de l'E.N désirant transmettre des informations, ses émotions, ses joies, ses découvertes ou ses hakas, des cris de rage aussi bien culturels que sportifs....

Recherche

Articles Récents

  • N°172: Les bleus impuissants face à des springboks bien plus dynamiques....
    Deuxième test en terre sud-africaine et nouveau constat .... Face à un rugby de haute intensité et malgré les discours de Novès ou de Laporte, les bleus ont obtenu, à un point près, le même résultat bien faible mais qui correspond à notre niveau actuel....
  • N° 171: Débandade de nos bleus en altitude....
    L'équipe de France a pris l'eau de toutes parts lors du premier test face aux alertes Springboks dynamiques à l'image de leur talonneur Marsh. Maxime Machenaud et ses coéquipiers ont semblé un ton en dessous de leur niveau habituel à l'image d'un Picamoles...
  • N° 170: Délivrance pour le peuple auvergnat: CLERMONT CHAMPION !
    Clermont en patron a vaincu tous les signes indiens en maîtrisant, durant cette finale, avec beaucoup de courage toutes les velléités offensives répétées et puissantes de l'équipe toulonnaise. Mais que ce fut dur pour notre coeur!!! Nous ne fûmes vraiment...
  • N° 169/ En avant pour une finale Clermont-Toulon pour le plaisir de ce jeu....
    Le verdict est tombé au stade Vélodrome toujours flamboyant au soleil de Marseillel. Clermont au jeu vivant rencontrera Toulon et ses mercenaires au fort mental. Les clermontois ont montré leur enthousiasme et leur envie de déployer du jeu face à un Racing...
  • N°168: Entrons enfin dans le vif du sujet!
    Après plusieurs mois de rudes combats sous les regards de supporters toujours enthousiastes, les barrages (ou les quarts de finale) entre les troisièmes, quatrièmes, cinquièmes et même sixièmes ont rendu leur verdict.... O Surprise! L'équipe championne...
  • N° 167: BRAVO LES BLEUS! Quel beau mental pour l'avenir!
    Comment ne pas être aussi enthousiasmé après avoir vu cette victoire sur l'équipe de Galles à Paris ? Comment ne pas avoir autant souffert dans ce match historique dont la durée a dépassé l'entendement, tout cela par la faute d'un arbitre anglais coincé...
  • N°166 : France-Italie …. Mission remplie… maintenant jouons le podium !
    Mon pote Jean-Michel n’était pas intéressé par le match disputé par nos bleus au stade olympique de Rome car il n’y voyait qu’une équipe fagotée comme l’as de pique par le sélectionneur. Pour lui, la rencontre ne pouvait que ressembler à l’une de ses...
  • N°165 : Retrouver une flamme bleue face à l’Italie
    Pour cet avant dernier match en terre italienne, Guy Novès a dévoilé une composition du XV de France qui a tenu compte de la triste prestation des tricolores en Irlande. Les forfaits s’enchaînent et le sélectionneur a dû, une nouvelle fois, recomposer...
  • N° 164 : Une leçon de réalisme et d’efficacité des Irlandais...à retenir !
    Les français n’ont pu tenir que vingt cinq minutes face à cette équipe rôdée depuis plusieurs années aux préceptes de Joe Schmidt. Guy Novès peut constater qu’il y a encore beaucoup à faire pour arriver à cette maîtrise qu’ont montré les « Irish boys...
  • N° 163 : Résister à la furia irlandaise sur ses terres
    Les Irlandais derniers vainqueurs des All Blacks, des Australiens qui ont mis une déculottée aux italiens totalement perdus viennent ce samedi affronter les français dans un esprit de conquête et se préparent à y être fort agressifs dans les rucks. Il...

Liens