Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 mars 2017 3 01 /03 /mars /2017 18:05

Les français n’ont pu tenir que vingt cinq minutes face à cette équipe rôdée depuis plusieurs années aux préceptes de Joe Schmidt. Guy Novès peut constater qu’il y a encore beaucoup à faire pour arriver à cette maîtrise qu’ont montré les « Irish boys » dans l’Arena de Dublin.

A posteriori, après avoir revu le match, noté les bourdes techniques  et surtout s’être posé la question de savoir si nous régressions comme le staff de l’équipe, on ne peut que constater que nos joueurs ne se sentent pas trop concernés et surtout qu’ils ne trouvent pas sur le terrain la bonne adaptation face à tel ou tel adversaire.

Ils ont été dominés durant une heure essayant de colmater des brèches pour éviter une débâcle mais surtout ont laissé pas mal de bêtes points de pénalité dans les pieds d’un certain Sexton content de revenir à ce niveau.

Les irlandais ont déroulé leur partition sans trop de difficultés.

Aux lendemains de cette défaite nette et sans bavures face à un adversaire rôdé mais surtout habitué à jouer collectivement, on entend une fois de plus certaines personnes comprenant dans quelle mouise ils ont placé l’équipe de France. M. Laporte et M. Philippe St André (qui, déjà, dénonçait mollement le manque de formation mais surtout le trop plein de joueurs étrangers dans notre championnat) demandent aujourd’hui une reprise en mains des plus rapides pour aider l’équipe de France.

On ne pouvait pas amuser la galerie sur une radio périphérique et s’apercevoir que les bleus allaient dans le mur. C’est vraiment se moquer du monde surtout que le président nouvellement nommé ne sait jamais offusquer de bâtir une stratégie basée sur l’apport d’éléments étrangers pour remporter des titres dont la coupe d’Europe avec Toulon.

Une politique de formation aurait été plus porteuse d’espoirs pour l’avenir mais peut-on y penser quand on est plein de prétentions et en recherche de notoriété.

Tout un mode de pensée pour atteindre le niveau des meilleures équipes du Nord ou du Sud est à imaginer mais surtout à construire. La FFR et la Ligue ont tout intérêt à s’entendre au plus vite pour redonner au XV de France tout son éclat du passé.

A M. Laporte de remettre le navire sur les flots de la réussite, à M. Laporte d’aider le staff compétent de l’équipe de France, celui-ci ne pouvant pas tout régler.

L’idée de contrats fédéraux pour une quarantaine de joueurs reste une proposition certes intéressante mais peut-être difficile à mettre en place.

Ne serait-ce pas préférable d’harmoniser les différents calendriers des compétitions en particulier le TOP 14 où les jeunes joueurs seraient plus sollicités ou la Coupe d’Europe où les stars britanniques ou de l’hémisphère Sud seraient plus utilisés pour le spectacle? (nous rappelons que les joueurs irlandais officiant dans leur championnat  doivent  affronter obligatoirement un joueur étranger…. par exemple, en France, combien de joueurs français en N°10 conduisent le jeu de leur équipe ?)

Et puis pourquoi ne pas réserver deux mois pour la préparation des tournées d’été (juin) ou d’automne (novembre), l’une pour la formation, l’autre pour la consolidation ? Deux mois (15/01 au 15/03) permettraient aussi de trouver les bons automatismes, les bonnes attitudes,  pour le tournoi des six nations.

C’est évident que différents secteurs de jeu doivent être mieux travaillés mais faut-il aussi avoir des joueurs en forme physique constante (Le Roux, Maestri, Spedding, Huget et même Guirado ont commis pas mal de bévues; Serin et Lopez ont fait ce qu’ils ont pu face à un pack irlandais bien huilé, même s’ils ont été aidés par les valeureux Picamoles, Gourdon ou Vahamina)

Formation, contrats fédéraux, calendrier et forme physique sont des chantiers à mettre rapidement sur pied. On observe que d’autres équipes (Irlande, Angleterre, Nouvelle-Zélande….) peuvent continuer à tenir le haut du pavé avec des bons entraîneurs mais surtout une bonne formation, un bon état d’esprit,  et une bonne structure organisationnelle (les  jeunes sont introduits régulièrement dans les compétions internationales), même certaines comme l’Ecosse grâce à un certain Vern Cotter (un entraîneur qui a beaucoup apporté à Clermont) commencent à pointer le nez parmi les meilleurs….

Espérons (ou prions la madone) que les italiens ne nous surprennent pas à Rome le 11 mars car ce serait un carton empoisonné (neuvième place au classement international !!!) et notre jeune coq serait vite déplumé en place publique comme certains hommes politiques le sont actuellement.

PS Lisez la presse irlandaise en particulier The Irish Independant et vous comprendrez que nous avons des soucis encore pour bien longtemps....

 

Partager cet article

Repost 0
Publié par JLM HAKALOULOU
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : BLOG RUGBY D'HAKALOULOU
  • BLOG RUGBY D'HAKALOULOU
  • : Emotions ressenties sur des lieux où rugby rime avec nos vies ...et puis quelques "hakas".....des cris de rage ou de désespoir, de joie ou de plaisir...
  • Contact

Profil

  • HAKALOULOU
  • Jeune retraité de l'E.N désirant transmettre des informations, ses émotions, ses joies, ses découvertes  ou ses hakas, des cris de rage aussi bien culturels que sportifs....
  • Jeune retraité de l'E.N désirant transmettre des informations, ses émotions, ses joies, ses découvertes ou ses hakas, des cris de rage aussi bien culturels que sportifs....

Recherche

Articles Récents

  • N°172: Les bleus impuissants face à des springboks bien plus dynamiques....
    Deuxième test en terre sud-africaine et nouveau constat .... Face à un rugby de haute intensité et malgré les discours de Novès ou de Laporte, les bleus ont obtenu, à un point près, le même résultat bien faible mais qui correspond à notre niveau actuel....
  • N° 171: Débandade de nos bleus en altitude....
    L'équipe de France a pris l'eau de toutes parts lors du premier test face aux alertes Springboks dynamiques à l'image de leur talonneur Marsh. Maxime Machenaud et ses coéquipiers ont semblé un ton en dessous de leur niveau habituel à l'image d'un Picamoles...
  • N° 170: Délivrance pour le peuple auvergnat: CLERMONT CHAMPION !
    Clermont en patron a vaincu tous les signes indiens en maîtrisant, durant cette finale, avec beaucoup de courage toutes les velléités offensives répétées et puissantes de l'équipe toulonnaise. Mais que ce fut dur pour notre coeur!!! Nous ne fûmes vraiment...
  • N° 169/ En avant pour une finale Clermont-Toulon pour le plaisir de ce jeu....
    Le verdict est tombé au stade Vélodrome toujours flamboyant au soleil de Marseillel. Clermont au jeu vivant rencontrera Toulon et ses mercenaires au fort mental. Les clermontois ont montré leur enthousiasme et leur envie de déployer du jeu face à un Racing...
  • N°168: Entrons enfin dans le vif du sujet!
    Après plusieurs mois de rudes combats sous les regards de supporters toujours enthousiastes, les barrages (ou les quarts de finale) entre les troisièmes, quatrièmes, cinquièmes et même sixièmes ont rendu leur verdict.... O Surprise! L'équipe championne...
  • N° 167: BRAVO LES BLEUS! Quel beau mental pour l'avenir!
    Comment ne pas être aussi enthousiasmé après avoir vu cette victoire sur l'équipe de Galles à Paris ? Comment ne pas avoir autant souffert dans ce match historique dont la durée a dépassé l'entendement, tout cela par la faute d'un arbitre anglais coincé...
  • N°166 : France-Italie …. Mission remplie… maintenant jouons le podium !
    Mon pote Jean-Michel n’était pas intéressé par le match disputé par nos bleus au stade olympique de Rome car il n’y voyait qu’une équipe fagotée comme l’as de pique par le sélectionneur. Pour lui, la rencontre ne pouvait que ressembler à l’une de ses...
  • N°165 : Retrouver une flamme bleue face à l’Italie
    Pour cet avant dernier match en terre italienne, Guy Novès a dévoilé une composition du XV de France qui a tenu compte de la triste prestation des tricolores en Irlande. Les forfaits s’enchaînent et le sélectionneur a dû, une nouvelle fois, recomposer...
  • N° 164 : Une leçon de réalisme et d’efficacité des Irlandais...à retenir !
    Les français n’ont pu tenir que vingt cinq minutes face à cette équipe rôdée depuis plusieurs années aux préceptes de Joe Schmidt. Guy Novès peut constater qu’il y a encore beaucoup à faire pour arriver à cette maîtrise qu’ont montré les « Irish boys...
  • N° 163 : Résister à la furia irlandaise sur ses terres
    Les Irlandais derniers vainqueurs des All Blacks, des Australiens qui ont mis une déculottée aux italiens totalement perdus viennent ce samedi affronter les français dans un esprit de conquête et se préparent à y être fort agressifs dans les rucks. Il...

Liens