Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
17 novembre 2016 4 17 /11 /novembre /2016 15:33

Guy Novès a aujourd’hui donné la composition du XV de France qui débutera la match face aux Wallabies samedi soir prochain au Stade de France.

 

Il continue, malgré lui, d’expérimenter des solutions de remplacement suite à des forfaits liés à des blessures. Il conduit celles-ci avec un certain pragmatisme tout à fait  à son honneur.

 

Pour la première fois de l’histoire de l’équipe de France, nous verrons à l’œuvre deux joueurs d’origine fidjienne actuellement en grande forme, explosifs aux ailes, Noa Nakaitaci et Virimi Vakatawa. Espèrons qu’ils sauront aussi bien terminer les  actions que mettre un terme à une attaque australienne en plaquant aussi rudement leur vis-à-vis.

Pour la cinquième fois, une nouvelle charnière est mise en place : deux joueurs expérimentés Machenaud et Doussain  vont conduire les choix de l’attaque tricolore. En attendant peut-être une nouvelle charnière Serin-Lopez pour le prochain match face aux All Blacks ?

Cette solution aurait pu être tentée face aux Australiens et permis de tester un attelage de jeunes joueurs en vue du tournoi….

Dans le paquet d’avants, Guy Novès relance des joueurs qui sont récompensés pour leur investissement à l’entraînement comme Sébastien Vahaamahina et Cyril Baille qui profite de l’absence de plusieurs titulaires blessés.

Il confirme Ollivon, Picamoles et Gourdon en troisième ligne

Sera-ce suffisant pour battre cette rugueuse mais surprenante équipe australienne ? On le souhaite ardemment car cela nous permettrait de gagner encore une place au classement mondial et de montrer qu'on revient à un meilleur niveau !

Repost 0
Publié par JLM HAKALOULOU
commenter cet article
15 novembre 2016 2 15 /11 /novembre /2016 19:28

Les Samoans après un hymne à capella qui les avait galvanisés sont restés fidèles à leur réputation d’être des « découpeurs », et donc de sacrés guerriers prêts à en découdre.

Combien de joueurs ont été sur le flanc lors de ce match à Toulouse ? plus du tiers de notre équipe tricolore ! C'est beaucoup...heureusement l'équipe a répondu présent à ce combat...

Mais est-ce que cela valait la peine d’y mettre toute cette énergie puis de mettre une belle volée à nos adversaires en laissant sur le carreau  François Trinh-Duc (vraiment  poissard !) Loann Goujon, Geoffrey Poirot… sans compter les bobos des uns et des autres (Guirado, Gourdon, Picamoles, Lamerat etc…) ?

L’entraînement physique mis en place grâce à la nouvelle convention LNR/FFR n’a-t-il pas trop desservi nos joueurs habitués en cette période à un gentil rodage ?

L’Australie qui pointe son nez sur notre territoire disputera son troisième test après avoir effectué un Rugby Championsship assez épuisant en cette période post-Coupe du monde.

Si les français reproduisent le même niveau technique mais surtout physique, l’Australie aura certainement pas mal de difficultés à les battre. Notre sélection doit prendre exemple sur les  Ecossais toujours coachés par Vern Cotter (juste un point d’écart les a séparés ce samedi…. on se demande pourquoi la fédération écossaise ne lui a pas renouvelé pas son contrat et va introniser Gregor Towsend prochainement  )

On pourra alors juger les progrès de nos bleus si ceux-ci savent exploiter les signes constatés de fatigue de cette équipe australienne.

Après cette victoire bien sympathique où certains joueurs ont montré leur bonne forme et de belles dispositions comme Fofana, Vakatawa, Gourdon, il faut espérer que ces intentions d’attaques à tout va se reproduiront. Il faudra quand même récupérer des balles en touche ou en mêlée pour lancer nos trois quarts qui nous ont montré des combinaisons originales mises en place avec Jeff Dubois.(cela nous change de M. Lagisquet !!!)

On a perdu  certes à la charnière Trinh Duc qui avait bien animé la première mi-temps et qu’on espère retrouver pour le tournoi… Camille Lopez semble être celui qui pourrait le mieux s’accorder avec ses camarades clermontois, Fofana et Lamerat bien complémentaires même si Jean-Marc Doussain, redoutable plaqueur pourrait avoir les faveurs du sélectionneur.

Machenaud, pourtant assez expérimenté, n’a pas effectué un sans-faute lors de ses tentatives aux pénalités; Baptiste Serin en montrant sa fraîcheur et son culot pourrait bien le remplacer. En tous cas, à ce poste, on a l’embarras du choix avec Bezy sans oublier Morgan Parra.

Les Wallabies feront-ils appel à des deuxièmes couteaux pour reposer certains éléments afin de  mieux affronter l’Irlande, les Barbarians et surtout l’Angleterre, auteur ce week end d’une onzième succès ?

Nos bleus pourraient confirmer samedi prochain que nous pouvons bien travailler avec une cinquantaine de joueurs et obtenir des résultats. Ils devront poursuivre cette envie de mettre du rythme et de s’appliquer ce qui serait de bonne augure pour éviter une nouvelle déroute face aux Blacks dans une dizaine de jours.

 

Repost 0
Publié par JLM HAKALOULOU
commenter cet article
7 novembre 2016 1 07 /11 /novembre /2016 09:50

photo JLMCe dimanche 6 novembre, quelle ne fut pas ma joie de revoir ce centre hors normes appelé Ma'a Nonu sur le terrain de ma ville d'adoption, Lyon.

Je l'avais déjà observé à Auckland à l'EDEN PARK par deux fois contre le XV de France de Thierry Dusautoir en match de poule puis en finale.

Il représente bien tout le côté sympathique des hommes du Pacifique. D'origine samoane, et non maori comme on pourrait le penser, Young Tana, (tel est son surnom malgré qu'il ait désormais 34 ans et en fin de carrière...) a été formé au Rogontai College de Wellington puis au rugby à treize (d'où cette tendance à aller au lcontact). Il a fait ses débuts dans le championnat des provinces en 2002.

Il a été remarqué par Graham Henry ancien sélectionneur non pas uniquement par sa coiffure aux dreadlocks ou par sa tendance à utiliser du eyeliner pour marquer davantage ses yeux mais par son côté explosif au centre de toute attaque.

Il a connu sa première sélection avec les All Blacks en 2003 mais ne fut pas titulaire immédiatement barré par son coéquipier Tana Umaga ou Dan Carter.

Trop inconstant, pas assez présent défensivement, mal placé, il n'a pas eu la faveur de ses entraîneurs. il est même replacé aux Hurricanes à l'aile durant deux ou trois ans laissant Umaga et son futur partenaire Conrad Smith briller au centre

Il va alors se retrouver en concurrence avec Howlett, Rokocoko ou Sivivatu et il finira par ne pas être retenu en 2007 pour la Coupe du monde en France. Il repart vers le Rugby à XIII mais en 2008, il rejoint à nouveau Smith aux Hurricanes. Ils sont systématiquement associés en sélection où ils remportent les Tri nations 2008 et 2010.

En 2011, face aux français, il conquiert avec Mc Caw, Read, Kaino, Broderick, Wheepu, Carter, Smith, et consorts le titre de champion du monde où il est même nominé comme meilleur joueur du tournoi, titre qui sera finalement décerné à Thierry Dusautoir.

En juillet 2013, il se retrouve sans club, il hésite à venir à Clermont et reste en NZ chez les Blues puis revient aux Hurricanes. Il redevient titulaire au centre avec les All Blacks en 2015 où il alterne sa place avec Smith et Sonny B. Williams lors de la dernière coupe du Monde de rugby en 2015 où il marque un essai somptueux en finale après une course de 45 m. Il devient double champion du monde avec la génération Mac Caw-Carter.

Il ressemble à ces grands joueurs passionnés par leur sport. Ma'a Nonu est un félin prêt à créer des failles par sa puissance ou à transmettre rapidement la balle à un partenaire.

Il reste vif comme l'éclair et surtout capable de ressentir l'intervalle où il peut s'engouffrer comme ce fut le cas en finale contre l'Australie l'automne dernier. Hier après-midi, face au Lou, sur la seule opportunité qu'il eut, il a montré toute sa détermination pour percer la défense lyonnaise pourtant bien en place et marquer un essai personnel (malheureusement pour lui, celui-ci fut refusé pour une obstruction d'un autre joueur toulonnais Vermeulen sur le pendant néo-zélandais de Lyon, Pééa)

Repost 0
Publié par JLM HAKALOULOU
commenter cet article
6 novembre 2016 7 06 /11 /novembre /2016 09:38

Les All Blacks n'amélioreront pas  leur record de 18 victoires consécutives (dont la dernière face à l'Australie) ont été battus par une équipe d'Irlande accrocheuse qui a mis un terme à 111 ans de frustation ce samedi soir à Chicago (!!!).

Ont-ils mal supporté le décalage horaire? Se sont-ils laissés aller à une démobilisation suite à cette série incroyable de combats victorieux? Ont-ils abusé de la cuisine américaine en se goinfrant de burgers dégoulinants de sauces sucrées? Ou bien étaient-ils en pleine décompression suite à leur dernière fête bien arrosée?

Peut-être que toutes ces raisons sont plausibles....le sélectionneur Steve Hansen a évoqué quant à lui une série de blessures dans son pack d'avants pour justifier la défaite de sa troupe ....

A mon avis, jet (f)lag et décompression après cette euphorie peuvent être reliées.

J'ai vécu cet état il y a cinq ans où, après avoir subi un décalage horaire de douze heures et après avoir siroté des bières après la défaite de nos bleus contre les Blacks en poule, j' avais mis pas mal de temps à me remettre sur les rails.

Pourquoi cela n'aurait-il pas fonctionné de la même façon pour les Néo-Zélandais ? Ne pas prendre le bon sens pour aller d'un point à un autre point de la Terre peut vous conduire à perdre la boule et à être moins en forme.

En partant vers l'ouest,  n'arrête-t-on pas de voir infiniment se coucher le soleil…. On apprécie cet état, on mange des pâtes, on se laisse aller et notre corps finit par réagir positivement, on capitalise de l'énergie alors qu'en allant ver l'Est, on finit par se poser la question: le soleil va-t-il finir par se lever? On angoisse un peu, on vit un peu plus sur les nerfs...je l'ai constaté à mes dépens.

Peut-être cette jeune équipe a-t-elle oublié qu'il fallait en montant dans l'avion à 16h 15 se dire qu'ils commençaient une nouvelle journée à 6h du matin. Et puis les insomnies la simple fatigue, les simples symptômes du décalage horaire varient selon les individus et surtout le nombre de fuseaux traversés Donc ce jet-lag comme le disent les britanniques, il faut essayer de bien le connaître afin si possible de l'apprivoiser.

"Les symptômes sont souvent variables et incontrôlables. Si le premier effet ressenti est la fatigue, dûe au décalage horaire lui-même, d'autres effets, parfois plus pernicieux, peuvent apparaître dans les heures et les jours qui viennent. Selon certaines études, il nous faudrait pas moins d'une journée à une journée et demi par fuseau horaire traversé pour récupérer 100 % de nos capacités ! Autrement dit, plus d'une semaine pour absorber un New York-Paris. En fait, tout est dû à un dérèglement de l'horloge interne, qui signifie que tous les paramètres de l'organisme s'emballent, comme la gestion de notre température, notre rythme veille/ sommeil, la production d'hormones, etc...Tout cela se passe dès le quatrième fuseau horaire franchi. Pour recaler tous ces paramètres, l'organisme mettra quelques jours, voire quelques semaines pour certains !

Enfin, les effets du décalage horaire sont variables en fonction des personnes.. Les petits dormeurs ou les "couche-tard" se réadaptent plus facilement que les amateurs de grasse matinée ! Le sens du trajet aussi a son importance puisque les voyages vers l'est sont plus fatigants que vers l'ouest. Pourquoi ? L'organisme a davantage de facilité à rallonger sa journée qu'à l'écourter. Autant dire qu'une bonne préparation au voyage et l'application de petits gestes peuvent aider à récupérer plus rapidement."

D'après un ami médecin,  il faudrait pour résister au mieux au jet lag s'appliquer des petites règles:

- S'adapter, avant le départ et dans l'avion en continuant de se coucher de plus en plus tard

- Boire de l'eau, au moins deux litres d'eau pour un vol de 8 heures donc au moins 8 litres pour 32 h .... bonjour les tours aux toilettes!

- Faire attention à votre assiette en veillant au contenu et à la quantité..... pas de digestions difficiles... changer l'heure des repas...

- Privilégier certains aliments  pour rester éveillé (protéines) surtout si on va vers l'ouest ou pour trouver le sommeil (glucides)

- Observer certaines personnes

- Utiliser la luminothérapie car notre organisme stoppe la production d'une hormone appelée la mélatonine, qui provoque le signal d'endormissement. Bref, si vous devez rester éveillé (toujours dans le cas d'un voyage vers l'ouest), il est conseillé de sortir vous aérer dehors et de rester au maximum dans des pièces bien éclairées.

- Pratiquer du sport durant la semaine précédant le vol par exemple marcher dans le soleil ...de la lumière un peu d'air mais pas d'activité trois heures avant de se coucher…..

Mais ne vous inquiétez pas… Pour nous affronter dans trois semaines, les All Blacks se seront réadaptés !

 

Ps / Par contre la dixième journée du Top 14 n’a été guère emballante à part le parcours toujours impressionnant de la Rochelle face à Pau. Clermont et Toulouse n’ont battu que d’un petit point Grenoble et Castres. Brive, le Racing et Bordeaux-Bègles ont gagné à domicile sans fioritures. Enfin, le Lou a montré de l’abnégation pour battre un Toulon plus ou moins frigorifié (j’en étais le témoin privilégié). Son paquet d’avants conduit par un semi-retraité Michalack, toujours aussi génial, a bien dominé l’équipe toulonnaise où les Habana, Ma’a Nonu, Muller ou la nouvelle recrue japonaise Goromaru avaient l’air de s'ennuyer fermement. L'entraîneur de Toulon Mike Ford a reconnu que son équipe s'était mal entraînée.... Vraiment Toulon s'est laissé aller et a fait cadeau de la victoire à leurs anciens partenaires décidés à  mettre plus d'enthousiasme pour le plaisir de ses supporters.

toute la rage irlandaise (photo Icone Sport)

Repost 0
Publié par JLM HAKALOULOU
commenter cet article
3 novembre 2016 4 03 /11 /novembre /2016 14:52

Heureusement que les All Blacks, bientôt de retour en France, nous ont régalés lors de leurs confrontations entre nations du Sud en pratiquant  le rugby que nous aimons, composé de techniques léchées, apprises dès le plus jeune âge, un rugby où culot et rapidité d'exécution sont étroitement liés....

Que dire de Barrett qui joue la ligne et sent le trou en une fraction de seconde?

Que dire de Savea qui est parti pour ressembler à un certain Lomu pour ses raffûts si  dévastateurs?

Que dire de Ben Smith rapide comme l'éclaire et aux appuis fulgurants?

Que dire de son pendant Aaron Smith régulateur mais aussi métronome d'une équipe au sommet?

Enfin comment ne pas s'extasier devant le comportement d'un paquet d'avants s'éclatant comme des trois quarts (Dan Cole, un talonneur d'un nouveau genre, est particulièrement impressionnant)?

Nos bleus (voir nouvelles ci-dessous) se préparent à affronter cet Everest du beau jeu. Comment vont-ils résister? Ont-ils les armes pour lutter contre les champions du monde? Pourront-ils même vaincre l'Australie ? Le galop d'essai qui se profile face aux redoutables Samoans permettra de se faire une idée de nos futures ambitions?

Une chose est sûre: on recherchera le moindre progrès de cette équipe de France qui, lors de sa dernière tournée en Argentine, avait montré des signes encourageants...

Mais surtout oublions quelque peu les guerres de succession à la tête de la fédération (M. Laporte croit détenir la solution....), les magouilles, les détournements  autour du fameux "Salary cap", les suspicions de dopage pour de grands joueurs, les matches plus ou moins équilibrés entre différentes écuries, les tricheries comme le dénonce si bien cette semaine Jacques Verdier dans son éditorial de Midi Olympique, oublions et espérons au moins du beau jeu, de belles envolées  si possible le mieux maîtrisées.

Ps et puis ayons une pensée pour les derniers bleus vainqueurs des Blacks par une quarantaine de points (DEMI FINALE FRANCE NZ 31 OCTOBRE 1999)

pps: nous serons présents les 19 et 26 novembre au stade de France pour vous donner nos ressentis lors de ces matches de la tournée automnale

 

Repost 0
Publié par JLM HAKALOULOU
commenter cet article
23 octobre 2016 7 23 /10 /octobre /2016 09:21

Ce samedi, les néo-zélandais , les invincibles, ont eu du mal pour battre le record de victoires consécutives face à des valeureux australiens, ceux-ci ne craquant qu'à partir de la cinquantième minute.

Nouveau record mondial de ces All Blacks, une nouvelle fois impressionnants de réalisme: les doubles tenants du titre mondial ont inscrit 751 poInts, encaissé 253 points, soit une moyenne de 41 points minimum par match (ils ont raté un dernier essai ce samedi pour un léger en-avant ...ils l'ont emporté par 37 à 10)

Ils sont portés à l'attaque à tout va, réussissent des passes au cordeau, tout en gardant une vitesse phénoménale d'où ce nombre incroyable de 104 essais soit une moyenne de 5 à 6 essais par match..... avec des joueurs rapides et efficaces (Barrett, Ben et Aaron Smith, Peranara , Savea ce dernier au raffut dévastateur rappelant un certain Lomu)

D'ailleurs, ils sont plus motivés par le jeu à la main qu'au pied (leur meilleur réalisateur Barrett n'a pas su transformer la plupart de ces essais ce qui montre leur peu d'intérêt pour cet exercice)

Le paquet d'avants autour de Kieran Read, Whitelock, ou Dan Cole peut être explosif dans les diverses phases de conquête. Quel plaisir, cela doit être, de mettre en place des stratégies, des tactiques pour attaquer! quel plaisir aussi de les voir pratiquer l'esquive ou la feinte (Barrett, Ben Smith.....)

On peut aussi constater qu'avec 50 joueurs utilisés dans cette période de ces 18 victoires d'affilée, on peut réaliser un bon travail collectif.

Prochainement, cette tornade noire va venir balayer nos équipes européennes et donc certainement accroître les différentes statistiques .....et la question sur le bout des lèvres sera tout simplement : QUI PEUT LES BATTRE? QUI POURRA LES ARRETER? .....

Espérons juste que les équipes de l'hémisphère Nord ne prennent pas trop de grosses  dérouillées....dans le mois à venir!

 

Repost 0
Publié par JLM HAKALOULOU
commenter cet article
17 octobre 2016 1 17 /10 /octobre /2016 14:17

on peut enfin se faire plaisir....

A Lyon, auréolé de sa nouvelle victoire à domicile contre Pau, la ville s'est drapée dans un hommage à Catherine Deneuve mais celle-ci se faisant trop désirée a permis aux festivaliers du prix Lumière d'aller à la rencontre de films pleins de tonicité.....

Comme, prochainement, en novembre, va débuter une tournée automnale des équipes de l'hémisphère Sud, les écrans de France et de Navarre vont proposer des reportages ou tout simplement des films où l'histoire des peuples est bien décrite et qui permettent de comprendre le caractère des habitants de ces contrées lointaines.

Au festival Lumière, a été présenté en version restaurée un film montré hors-compétition au festival de Cannes en 1983,  UTU (La revanche en langue maori) de Geoff Murphy.

Cette oeuvre avait connu un triomphe dans les deux communautés,  maoris comme pahekas et avait été une découverte dans les salles françaises de l'époque. Il va peut-être à nouveau présenté dans des salles d'art et d'essai ou à la cinémathèque de Paris.

Il raconte la redoutable croisade, dans les années 1870, d'un guerrier maori contre le paheka, l'homme blanc. Te-Wheke y est montré tantôt bourreau, tantôt victime de la barbarie de l'envahisseur. Ce western néo-zélandais violent et lyrique (aidée par une musique symphonique exaltante) met en scène un homme porté par son seul instinct, ni justicier, ni tortionnaire.
On en ressort bouleversé.

Et puis depuis une bonne semaine, un autre film "Mercenaire"de Sacha Wolf est aussi à l'affiche et remporte un gentil succès..... Soane, jeune Wallisien, brave l’autorité de son père pour partir jouer au rugby en métropole. Livré à lui-même à l’autre bout du monde, son odyssée le conduit à devenir un homme dans un univers qui n’offre pas de réussite sans compromission.

Evidemment, ces distractions peuvent nous éloigner des stades quelques instants surtout en cette période de coupe d'Europe mais nous permettre de réfléchir aussi sur certaines conditions humaines.

Chaque club y a participé mais sans trop forcer .... les résultats face à des clubs anglais restent encore bien passables, voire peu reluisantes à part l'AS Montferrandaise qui s'est bien repris et a marqué cinq essais à l'équipe d'Exeter et l'Union Bègles Bordeaux.

De nouveau, la semaine prochaine,  encore un tour européen avant une neuvième journée de Top 14 qui précédera une tournée automnale de nos bleus pour lesquels on espère éviter plusieurs dérouillées à domicile.....

donc Allez au cinéma ! cela vous changera les idées.... surtout que certains jeunes ne savent plus bien se comporter sur un terrain (voir vidéo)...normal après les exemples déplorables des grenoblois et des brivistes.

pourvu que cela cesse, pas vrai jean Michel! on a besoin de toi sur le terrain !!!

Repost 0
Publié par JLM HAKALOULOU
commenter cet article
10 octobre 2016 1 10 /10 /octobre /2016 14:49
Belle mêlée ....n'est-ce pas? c'est si rare !!!
Belle mêlée ....n'est-ce pas? c'est si rare !!!

Sous un soleil voilé et avec un petit vent frisquet, nos petits louveteaux ont pu endiguer la vaillance de cette équipe paloise bien dirigée par Simon Mannix.

Le dynamisme des trois quarts blacks (la triplette d'anciens Slade, Taylor et Smith s'avérant toujours aussi dangereuse....) n'a pas suffi à renverser la machine lyonnaise.

Malgré tout, on a senti, mes potes palois et moi, que les joueurs ne faisaient pas totalement le maximum, que chacun restait sur ses positions en vu des futures compétitions européennes ou internationales.

Les entraîneurs, les dirigeants de clubs et certainement les joueurs mettent le frein à trop d'engagements, juste ce qu'il faut... Les lyonnais ont montré leurs forces comme d'habitude en première mi temps face au vent tout de même en plantant deux essais pleins de détermination (un essai du paquet autour de Tuifua et un autre du filou Michalack qui jouait à la mêlée pour remplacer Figuereola blessé)....Le joueur qui m'a bien impressionné et qui fut le fer de lance du paquet d'avants durant une bonne heure est le troisième ligne centre Fearns : il montra la voie, à ses partenaires, d'un succès à domicile....

Tout le reste du match ne fut qu'une course poursuite de la section paloise pour rattraper l'écart face au Lou. Ils commirent quelques fautes en fin de match quelque peu préjudiciables pour l'équipe. Dans les travées, beaucoup de supporters lyonnais tremblaient pour leur équipe.

La fin du match fut bien appréciée. C'était serré mais c'était prévu au vu des constitutions des deux formations. Désolé et sans rancune à mes amis palois!

que retenir de Smith,  Fearns ou du match? la tristesse de Jean michel et ma satisfaction !!!que retenir de Smith,  Fearns ou du match? la tristesse de Jean michel et ma satisfaction !!!que retenir de Smith,  Fearns ou du match? la tristesse de Jean michel et ma satisfaction !!!
que retenir de Smith,  Fearns ou du match? la tristesse de Jean michel et ma satisfaction !!!que retenir de Smith,  Fearns ou du match? la tristesse de Jean michel et ma satisfaction !!!

que retenir de Smith, Fearns ou du match? la tristesse de Jean michel et ma satisfaction !!!

Repost 0
Publié par JLM HAKALOULOU
commenter cet article
7 octobre 2016 5 07 /10 /octobre /2016 14:08
les petits palois en marche vers Lyon
les petits palois en marche vers Lyon

Ouille, ouille, à l'approche de cette huitième journée du Top 14, la presse nous apprend que des joueurs et pas des moindres ont pris avec l'autorisation de leur docteur des corticoïdes pour se soulager et surtout répondre présent lors de la finale du Racing contre Toulon la saison passée.

Seront-ils sanctionnés? peut-être pas ...cela jetterait une nouvelle fois un discrédit sur le Top 14 et ne contribuerait pas à faire revenir les spectateurs dans les enceintes sportives ce dont se plaint déjà Paul Goze.

Déjà le serpent de mer de son élection à la tête de la LNR m'avait particulièrement énervé tout autant que les crises de mauvaise humeur de Mourad BoudjellaL celui-ci ayant préparé un programme suffisamment particulier. C'était évident qu'il ne pouvait pas faire adhérer les présidents des clubs professionnels qui font la pluie et le beau temps à des propositions plus ou moins saugrenues, propositions qu'il ne s'était pas appliqué en son temps.

Cette gesticulation à l'approche de la future tournée des bleus m'est apparue vraiment indigeste, bien inutile et a créé en moi des tensions préjudiciables en ces temps automnaux sur ma nuque....

Pour me détendre j'assisterai avec amis palois et annéciens à un match certainement serré entre le Lou et Pau où les deux feux follets Slade et Smith, All blacks, organisent méthodiquement défense et attaque à merveille....laquelle favoriser face à nos petits louveteaux?

Le Lou se doit ne pas perdre à la maison grâce à un pack assez dominateur... au moins cela nous fera passer un moment agréable sous le soleil frisquet du Matmut.....

Repost 0
Publié par JLM HAKALOULOU
commenter cet article
20 septembre 2016 2 20 /09 /septembre /2016 09:52
une des touches maîtrisées par Toulouse
une des touches maîtrisées par Toulouse

Souhaitant voir le LOU, si beau champion de D2, habitué à faire les aller et retour avec le niveau supérieur, je me suis rendu au Matmut de Vénissieux ….

Les supporters sont bien présents et encouragent avec plus de ferveur que par le passé les gones lyonnais.

Ce samedi est venue l’équipe du Stade Toulousain quelque peu mal en point suite à sa défaite face au Racing Cllub Toulonnais.

Etrange sensation…Le Lou qui avait subi un cinglant revers à La Rochelle devait à domicile se reprendre et mieux respirer dans ce championnat.

Ils y ont été aidés par des toulousains indisciplinés commettant des fautes inadmissibles qui ont permis à Frédéric Michalack d’enquiller pas mal de points. Les Toulousains ramènent un point de bonus défensif grâce à deux éclairs sous forme d’essais bien construits…(Guitoune et Perez)

Le Lou a été bien tranchant toute la première mi-temps mais l’équipe toulousaine paraissait quelque peu amorphe… je n’ai pas reconnu Thierry Dusautoir (quelques charges puis il piétine et finit les mains sur les hanches)

Deux réflexions sont venues à mon esprit : les clubs n’ont-ils pas des consignes pour ne pas trop se forcer ? ou bien en début de saison, on laisse aller et des surprises apparaissent pour l’attrait des spectateurs…. un championnat faussé en quelque sorte

En seconde mi-temps, le Lou a résisté et a pu maintenir la marque et donc l’emporter sur un stade Toulousain quelque peu perdu surtout à la touche. Le Lou a tenu grâce à une grosse défense effectuée par quatre trois quarts étrangers dirigés par un Fred Michalack bien au point.

Que faire pour ce club de Toulouse ? peut-être puiser dans le centre de Formation et y découvrir des jeunes talents respectueux des règles …. et puis à quand plus de variété dans le jeu ?

Dans les autres matches de cette cinquième journée, le Racing 92, pourtant étrillé à Clermont, a réagi à domicile face à Toulon. D’autres clubs ont aussi tenu la dragée haute à leur adversaire (Brive, Pau, Castres….) et marqué des points …d’ailleurs on aperçoit un beau resserrement de toutes les équipes à part Clermont toujours invaincu ….

Faut-il intéresser les foules sentimentales……mais celles-ci ne vont-elles pas se lasser devant ces matches plus ou moins arrangés, où on ne se donne pas complétement et finir par se détourner de cette mascarade qui n'a pour but que de faire tourner le tiroir caisse des dits clubs?

Le Lou de Michalack face au stade Toulousain de Médard et de Guitoune
Le Lou de Michalack face au stade Toulousain de Médard et de Guitoune
Le Lou de Michalack face au stade Toulousain de Médard et de Guitoune
Le Lou de Michalack face au stade Toulousain de Médard et de Guitoune
Le Lou de Michalack face au stade Toulousain de Médard et de Guitoune

Le Lou de Michalack face au stade Toulousain de Médard et de Guitoune

Repost 0
Publié par JLM HAKALOULOU
commenter cet article

Présentation

  • : BLOG RUGBY D'HAKALOULOU
  • BLOG RUGBY D'HAKALOULOU
  • : Emotions ressenties sur des lieux où rugby rime avec nos vies ...et puis quelques "hakas".....des cris de rage ou de désespoir, de joie ou de plaisir...
  • Contact

Profil

  • HAKALOULOU
  • Jeune retraité de l'E.N désirant transmettre des informations, ses émotions, ses joies, ses découvertes  ou ses hakas, des cris de rage aussi bien culturels que sportifs....
  • Jeune retraité de l'E.N désirant transmettre des informations, ses émotions, ses joies, ses découvertes ou ses hakas, des cris de rage aussi bien culturels que sportifs....

Recherche

Articles Récents

  • N°172: Les bleus impuissants face à des springboks bien plus dynamiques....
    Deuxième test en terre sud-africaine et nouveau constat .... Face à un rugby de haute intensité et malgré les discours de Novès ou de Laporte, les bleus ont obtenu, à un point près, le même résultat bien faible mais qui correspond à notre niveau actuel....
  • N° 171: Débandade de nos bleus en altitude....
    L'équipe de France a pris l'eau de toutes parts lors du premier test face aux alertes Springboks dynamiques à l'image de leur talonneur Marsh. Maxime Machenaud et ses coéquipiers ont semblé un ton en dessous de leur niveau habituel à l'image d'un Picamoles...
  • N° 170: Délivrance pour le peuple auvergnat: CLERMONT CHAMPION !
    Clermont en patron a vaincu tous les signes indiens en maîtrisant, durant cette finale, avec beaucoup de courage toutes les velléités offensives répétées et puissantes de l'équipe toulonnaise. Mais que ce fut dur pour notre coeur!!! Nous ne fûmes vraiment...
  • N° 169/ En avant pour une finale Clermont-Toulon pour le plaisir de ce jeu....
    Le verdict est tombé au stade Vélodrome toujours flamboyant au soleil de Marseillel. Clermont au jeu vivant rencontrera Toulon et ses mercenaires au fort mental. Les clermontois ont montré leur enthousiasme et leur envie de déployer du jeu face à un Racing...
  • N°168: Entrons enfin dans le vif du sujet!
    Après plusieurs mois de rudes combats sous les regards de supporters toujours enthousiastes, les barrages (ou les quarts de finale) entre les troisièmes, quatrièmes, cinquièmes et même sixièmes ont rendu leur verdict.... O Surprise! L'équipe championne...
  • N° 167: BRAVO LES BLEUS! Quel beau mental pour l'avenir!
    Comment ne pas être aussi enthousiasmé après avoir vu cette victoire sur l'équipe de Galles à Paris ? Comment ne pas avoir autant souffert dans ce match historique dont la durée a dépassé l'entendement, tout cela par la faute d'un arbitre anglais coincé...
  • N°166 : France-Italie …. Mission remplie… maintenant jouons le podium !
    Mon pote Jean-Michel n’était pas intéressé par le match disputé par nos bleus au stade olympique de Rome car il n’y voyait qu’une équipe fagotée comme l’as de pique par le sélectionneur. Pour lui, la rencontre ne pouvait que ressembler à l’une de ses...
  • N°165 : Retrouver une flamme bleue face à l’Italie
    Pour cet avant dernier match en terre italienne, Guy Novès a dévoilé une composition du XV de France qui a tenu compte de la triste prestation des tricolores en Irlande. Les forfaits s’enchaînent et le sélectionneur a dû, une nouvelle fois, recomposer...
  • N° 164 : Une leçon de réalisme et d’efficacité des Irlandais...à retenir !
    Les français n’ont pu tenir que vingt cinq minutes face à cette équipe rôdée depuis plusieurs années aux préceptes de Joe Schmidt. Guy Novès peut constater qu’il y a encore beaucoup à faire pour arriver à cette maîtrise qu’ont montré les « Irish boys...
  • N° 163 : Résister à la furia irlandaise sur ses terres
    Les Irlandais derniers vainqueurs des All Blacks, des Australiens qui ont mis une déculottée aux italiens totalement perdus viennent ce samedi affronter les français dans un esprit de conquête et se préparent à y être fort agressifs dans les rucks. Il...

Liens