Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
2 octobre 2015 5 02 /10 /octobre /2015 09:32
N°113 Canada-France : Contrat rempli ! Les bleus en route pour la première place du Groupe D!

Que demander de plus à notre troupe de tricolores?

La mission a été remplie même si on remarque encore quelques imperfections, quelques ballons arrachés ou bêtement perdus (pas vrai Bastareaud...on aurait dit qu'il avait mis les moufles !!) quelques fautes que l’adversaire ne pourra ignorer, même si aussi la manière tant souhaitée n’est pas tout à fait au rendez-vous.

Le domaine de la touche a été très bien maîtrisé et montre l’impact de Damien Chouly sur ses camarades au point que Jamie Cudmore soit venu les espionner. La tenue en mêlée fermée a bien contrôlée et le cinq de devant a bien mâché son homologue canadien permettant une bonne libération de balle. Les rucks restent encore à travailler car quelques balles nous ont échappé.

Frédéric Michalack, séduisant et parfois génial, au taux de réussite impressionnant (on dirait parfois Wilkinson dans son approche professionnelle de son conditionnement à botter) continue à organiser les phases offensives et sera bien la pièce maîtresse que les joueurs irlandais vont particulièrement cibler. Il devra à nouveau montrer la voie à ses coéquipiers. Il devra faire mentir certains commentateurs qui prétendent que lors de phases finales, il perd ses moyens. Il serait particulièrement utile que la troisième ligne adverse ne vienne pas perturber le joueur toulonnais. Pour que cela ne se produise pas, le pack français devra effectuer un gros match.

Il semblerait que les bleus montent en puissance, qu’ils paraissent plus frais et peut-être plus déterminés. On peut remarquer aussi que l’entraînement physique est en train de donner ses fruits (pas de blessés à déplorer à part Yoann Huget). Le staff peut compter sur un groupe plus affûté à la différence d’autres nations par exemple les gallois qui, suite à leur victoire contre les anglais, ont dû puiser dans leurs réserves pour battre les Fidji (mais malheureusement sans bonus) et dont l’entraîneur Gatland en appelle à l’Australie pour éliminer l’organisateur de la RWC 2015.

De toute façon, on y verra plus clair après l’Irlande. On va enfin vraiment étalonner cette équipe par rapport aux autres favoris. Les battre pourrait nous éviter de rencontrer les hommes en noir. Et même si les retrouvailles avec ceux-ci nous plairaient par rapport à une certaine finale de 2011, les bleus pourront peut-être se venger de nos défaites passées face aux argentins en terre galloise.

Les bleus ont dix jours pour peaufiner cette rencontre face aux IRISH BOYS. Le staff va devoir choisir le bon demi de mêlée à la manoeuvre (Parra me parait plus adapté que STB pour soulager Michalack de toute offensive et mieux organiser le paquet d’avants où Leroux doit être utilisé en impact player en seconde ligne) et surtout régler le problème de nos ailes pour éviter que notre équipe de France ne se fasse pas transpercer.

Et puis l’équipe devra se remettre à bien plaquer à l’image d’un Thierry Dusautoir qui a retrouvé son côté destroyeur. Il faudra aussi tout faire pour qu’il n’y ait pas de relâchement ce qui fut le cas encore malheureusement dans ce stade de Milton Keynes, lieu bien étrange placé dans une zone commerciale d’une ville nouvelle à 60 miles de Londres où les habitants venaient assister à un spectacle, bières et drapeaux des deux pays en main.

Une ambiance bon enfant en quelque sorte….Espérons qu’à Cardiff dans neuf jours, on retrouvera la vraie harmonie entre supporters et équipe nécessaire pour un grand match déterminant pour la première place du GROUPE D.

N°113 Canada-France : Contrat rempli ! Les bleus en route pour la première place du Groupe D!N°113 Canada-France : Contrat rempli ! Les bleus en route pour la première place du Groupe D!
N°113 Canada-France : Contrat rempli ! Les bleus en route pour la première place du Groupe D!
N°113 Canada-France : Contrat rempli ! Les bleus en route pour la première place du Groupe D!N°113 Canada-France : Contrat rempli ! Les bleus en route pour la première place du Groupe D!N°113 Canada-France : Contrat rempli ! Les bleus en route pour la première place du Groupe D!
Repost 0
Publié par JLM HAKALOULOU
commenter cet article
30 septembre 2015 3 30 /09 /septembre /2015 07:34
L'ancien sélectionneur, bon commentateur
L'ancien sélectionneur, bon commentateur

Depuis le dernier match de notre équipe de France contre la Roumanie, des interrogations subsistent sur notre capacité à hausser notre niveau de jeu.

Il faut se rendre compte que l'équipe roumaine entraînée par un gallois a su mettre en place une force qui a bien perturbé encore les irlandais. La victoire obtenue par ceux-ci n'est pas si éloignée que la nôtre en termes de points ou de contenu.

Des anciens internationaux, Marc Lièvremont rencontré par hasard, des amis férus de notre sport pensent que nous manquons d'ambition; d'autres journalistes, à longueur de tribune, recherchent le fond de jeu, et estiment que nous n'avons pas les joueurs pour contrer les grandes équipes, que nous ne pouvons que vivre dans l'exploit à renouveler à chaque phase finale.

Une chose saute aux yeux de tous : Philippe St ANDRE suit une stratégie et ne s'en écarte pas, persuadé d'avoir raison face à l'adversité de beaucoup de supporters ou des réseaux sociaux qui déversent beaucoup de critiques souvent malsaines.

On ne peut que constater que son projet de jeu est pragmatique et qu'il espère qu'il sera efficace. C'est tout le mal qu'on peut lui souhaiter..

Pour ce match contre le Canada (demain à Milton Keyes, banlieue commerciale au nord-ouest de Londres) il mise à nouveau sur son cinq majeur et sur une troisième ligne où Picamoles reste au repos. Il compte sur Frédéric Michalack pour enquiller et sur sa ligne de trois quarts.

La seule inquiétude pourrait se trouver sur nos ailes (Rémy Grosso qui étrennera sa première cape et surtout Brice Dulin pourtant en forme devront bien bloquer les rapides ailiers canadiens) Espérons qu'elle ne soient pas brisées et que l'équipe de France emmagasinera de la confiance pour les deux prochains matches qui ne seront pas du gâteau.

Composition de l'équipe:

Spedding ; Grosso, Bastareaud, Fofana, Dulin ; (o) Michalak, (m) Tillous-Borde ; Le Roux, Chouly, Dusautoir(cap); Maestri, Papé; Slimani, Guirado, Ben Arous.

Remplaçants: Kayser, Debaty, Mas, Nyanga, Ouedraogo, Parra, Talès, Dumoulin

Repost 0
Publié par JLM HAKALOULOU
commenter cet article
27 septembre 2015 7 27 /09 /septembre /2015 09:02

Ce samedi 26 septembre restera gravé dans la mémoire de la plupart des supporters gallois. Ceux-ci ont explosé de joie suite à l’exploit réalisé face aux redoutables anglais sur le terrain de leur adversaire le plus intime.

Toute la semaine, les journaux avaient augmenté leur tirage et bien monté la mayonnaise pour mettre une pression sur les épaules de leurs joueurs.

A ce petit jeu, les gallois ont su répondre présent. Ils étaient accrocheurs, ne se sont jamais laissés distancés par les anglais, Biggar répondant à Farell qui enquillaient sans cesse des pénalités souvent pour des fautes d’indiscipline ou de placement (on s’est aperçu d’ailleurs que M. Garcès a appliqué à la règle, faisant preuve de pédagogie. Il a si remarquablement arbitré ce match qu’il mériterait cette année de diriger la finale de la Coupe du monde…au moins nous aurions un champion du monde !)

Les joueurs gallois qui ont puisé dans leurs réserves (ils ont perdu deux joueurs importants) ont attaqué sans cesse pour revenir sur les anglais qui ont mené tout le long de la rencontre. On pouvait s’attendre à un match nul qui aurait récompensé les deux équipes pour leur débauche d’énergie mais Biggar, l’homme du match, réussit la dernière pénalité sous le regard admiratif du prince William et de la princesse Kate.

Il a fallu cette fameuse décision de Robshaw lors des dernières minutes de jouer la gagne poussée par la ferveur nationale au lieu d’égaliser.

Les gallois devenaient alors en une soirée historique les Japonais des anglais dans cette poule de la « mort » où les prochaines rencontres contre les australiens vont être déterminantes, surtout pour les organisateurs du tournoi.

Cette défaite va peut-être mobiliser le peuple anglais un peu plus qu’il ne l’a fait depuis le début de la compétition où ils sont apparus très détachés.

D’autre part, les springboks ont répondu à l’attente de leur premier ministre qui avait envoyé une soufflante à l’entraîneur de l’équipe (Imaginez Valls en train de gronder PSA !!!)

Ils se sont rassurés et reprennent la tête de leur groupe C devant l’Ecosse qui peut, elle aussi surprendre. Quatre teams ont remporté une victoire mais les bonus offensifs (4 essais) et défensifs( moins de sept points) permettent de se détacher. Ces bonus permettent d’encourager les joueurs à planter des essais et le jeu est plus ouvert.

Le match entre l’Italie, bien besogneuse, et le Canada, bien courageux a permis de constater le niveau bien passable de la poule D. Si l’enjeu de cette rencontre était la troisième place qualificative pour le futur tournoi mondial, on aura bien compris mieux l’abnégation offensive des canadiens (d’ailleurs pourvus d’une belle ligne de trois quarts à l’image de Kearns et de Van Der Merwe qu’il faudra bien surveiller jeudi prochain….Un certain Wesley Fofana redoutable plaqueur pourrait bien se retrouver face à ce jeune talent canadien)

Le XV de France devrait bien s’inspirer de l’exemple gallois pour affronter dans une dizaine de jours les Irlandais qui vont demeurer sur leurs gardes. Même si nous restons souvent inconstants dans l’approche des matches face à des équipes plus faibles, même si nos bleus paraissent moyens, nous pouvons aussi parfois se montrer hargneux et désireux de bien faire.

Autre constat à déplorer : la casse de pas mal d’athlètes ….il faudra certainement revoir les effectifs de participation. Une quarantaine serait bienvenue au vu des impacts et de l’engagement des uns et des autres.

Le XV de la Rose a perdu des pétales face au pays de Galles (Vunipola, Youngs, Courtney Lawes, Dan Coles sont sur le flanc) qui, lui aussi, continue de remplir son infirmerie (les Williams et Amos)

L' engagement physique de tous les instants et de toutes les équipes dans ce Mondial bien excitant risque de donner une victoire par élimination (des joueurs ?).

Le champion du Monde sera celui dont le staff médical aura été le plus performant en termes de préparation et récupération. Cela paraît évident au vu de la deuxième journée….

https://www.youtube.com/watch?v=NFcFLp8bqRg

Repost 0
Publié par JLM HAKALOULOU
commenter cet article
24 septembre 2015 4 24 /09 /septembre /2015 09:51
N° 110: Bouillie de rugby ou revue d'effectif?

Cette interrogation est fondée sur les propos des internautes plus ou moins compétents et sur les spécialistes qui suivent l'actualité de notre équipe de France.

Une chose est vraie: la France s'est imposée sans convaincre face à la Roumanie qui s'est bien préparée et qui pourrait surprendre les italiens ou les canadiens.

Que de mots désagréables sur les réseaux sociaux: nulle prestation, calamiteux résultats , mauvaise mêlée, joueurs sans ressort, ..

La France baigne dans le négatif et ce n'est pas bon pour le moral de tout supporter....certes la copie rendue mercredi soir dans ce magnifique stade olympique est loin d'être convenable et les motifs de satisfaction ne font pas légion.

Il ne faut pas non plus trop exagérer. La Roumanie avait mis les bouchées doubles à l'entraînement pour bien faire face à nos tricolores qui furent surtout surpris en mêlée. D'autre part, Dimitri Szarzewski n'était pas dans son assiette et commit trois lancers en touche bien mauvais, comme quoi être capitaine ne donne pas les gages d'une réussite personnelle.

Que retenir de ce match qui s'est déroulé dans une bonne ambiance?

Que Le Roux est bien le futur Dusautoir de l'équipe de France...il saute, pousse, plaque et dévore l'espace....Par contre où le placer? deuxième ligne ce serait dommage de gaspiller cette cartouche, troisième ligne pourquoi pas mais sur quel flanc?

Morgan Parra une fois de plus a essayé de dynamiser le jeu des arrières et de trouver des combinaisons heureuses. Il a tenté deux ou trois petits coups de pied qui n'avaient pas raison d'être, son camarade de la charnière Rémi Talès restant sur la réserve. Parra reste malgré tout un second capitaine et a remonté ses partenaires à partir de la trentième minute. Les essais de Guitoune et de Nyanga en sont le témoignage.

Fofana qui a une fois de plus plaqué à tour de bras a démontré qu'il était indispensable à l'équipe de France.

D'autres joueurs malgré cette fameuse préparation n'arrivent pas à élever son niveau de jeu. Cela peut être bien inquiétant et il faut espérer que l'équipe type tienne la route car cette compétition est longue.

On peut s'en apercevoir avec les derniers résultats des autres poules (Ecosse, Argentine, ....)…Il faut monter en puissance

Ce week-end on va se régaler avec la confrontation entre anglais et gallois. Les premiers vont certainement s'imposer devant leur public. Enfin comment va réagir l'équipe des Springboks face aux coupeurs de tête samoans?

De toute façon ce sera peut-être plus convaincant que les deux derniers matches des français ou même des néo-zélandais qui n'ont pas totalement emballé l'assistance (beaucoup de spectateurs quittant les enceintes sportives dix minutes avant la fin des rencontres...on peut réellement se poser la question ...sont-ce des passionnés de ce sport ou des touristes qui veulent juste se distraire d’un spectacle?)

La France, quand elle se retrouve de toute manière face à une équipe dite faible, n'est pas souvent brillante (il faut se rappeler du match contre le Tonga en 2011 à Wellington)

Espèrons que face au Canada, le staff aura enfin trouvé son XV et qu'ils seront prêts à affronter l'Irlande à Cardiff à la mi-octobre, match déterminant pour connaître notre adversaire en quarts, les Blacks ou les Argentins, deux gros morceaux de toute manière bien séduisants mais qui nous permettront vraiment de nous jauger une bonne fois pour toutes.

Supporter tout proche du terrain appréciant les bleus à l'entraînement ou l'essai de Fickou...
Supporter tout proche du terrain appréciant les bleus à l'entraînement ou l'essai de Fickou...Supporter tout proche du terrain appréciant les bleus à l'entraînement ou l'essai de Fickou...
Supporter tout proche du terrain appréciant les bleus à l'entraînement ou l'essai de Fickou...Supporter tout proche du terrain appréciant les bleus à l'entraînement ou l'essai de Fickou...Supporter tout proche du terrain appréciant les bleus à l'entraînement ou l'essai de Fickou...

Supporter tout proche du terrain appréciant les bleus à l'entraînement ou l'essai de Fickou...

Repost 0
Publié par JLM HAKALOULOU
commenter cet article
23 septembre 2015 3 23 /09 /septembre /2015 10:05
Papé, Slimani, Rémy Grosso
Papé, Slimani, Rémy Grosso

L’équipe de France pour son deuxième match va rencontrer l’équipe de Roumanie dans une grande compétition. Elle ne l’a plus affrontée depuis 2006 et on ne peut que s’en méfier comme le répète Philippe St André qui, en tant que joueur, fut battu.

Il ne faut pas trop se démobiliser et je l’ai constaté en croisant dans Londres prés de la Tour de Londres cinq joueurs de l’équipe de France qui avaient décidé avec leur préparateur physique Julien Deloire de « se faire les cuisses » le long de la Tamise un jour de repos.

Le grand Papé et le souriant Slimani encadraient le tout jeune remplaçant d’Huget, Rémy Grosso tout juste débarqué de France. Belle attitude !

Leur décontraction m’a fait plaisir et m’a prouvé que tout joueur est abordable, même quand on est Toulonnais. J’ai juste regretté de ne pas croiser Parra et Fofana, mes clermontois chéris !

L’équipe qui jouera ce soir ne sera pas pour moi une équipe de coiffeurs. Ils devront montrer leurs capacités et démontrer au staff qu’ils peuvent compter sur eux.

Autre moment bien attendu par les écossais ….leur entrée en lice face aux japonais vainqueurs à l’arraché des boks déjà décevants dans le Four Nations de cet hiver austral.

L'Australie va pouvoir être aussi jugé sur son niveau vu qu'elle aura à se jauger face aux fidjiens qui avaient bien gêné les anglais lors du match d'ouverture.

La météo a toujours une influence sur le comportement des joueurs. Ceux qui jouent en Europe sortent d’un été bien chaud et ont remonté leurs batteries. Alors que ceux du Sud poursuivent leur préparation en s’affrontant durant l’automne et l’hiver.

Cette année Blacks et Australiens, pour moi, ont testé pas mal de configuration d’équipe et vont savoir s’adapter à des situations.

Ne négligeons pas le facteur météorologique en ce matin où le soleil fait briller les toits humidifiés et gris de Londres et attention à ne pas être trop décontractés face aux Roumains.

ps et puis quel plaisir de visiter des lieux à Londres ou de fréquenter de vieux pubs chargés d'histoire....C'est cela aussi une coupe du Monde...des odeurs, des rires, des discussions à refaire le match....une ambiance!

N° 109 : Pas de laisser-aller pour France Roumanie !N° 109 : Pas de laisser-aller pour France Roumanie !
N° 109 : Pas de laisser-aller pour France Roumanie !
N° 109 : Pas de laisser-aller pour France Roumanie !N° 109 : Pas de laisser-aller pour France Roumanie !
Repost 0
Publié par JLM HAKALOULOU
commenter cet article
21 septembre 2015 1 21 /09 /septembre /2015 08:28
Tribune nord Wembley
Tribune nord Wembley

La troisième journée nous a permis d’assister à un match de rugby où la Nouvelle Zélande s’est fait peur en affrontant les redoutables Pumas, véritables lutins latins bien proches de notre rugby panache d’autrefois.

Elle nous a conforté dans notre impression qu’il faudra être très costaud pour pouvoir l’emporter sur l’une de ces deux équipes que la France rencontrera en quarts, du moins si celle-ci finit dans les deux premiers du groupe D ce qui semble être sa destinée dans ce mondial.

Malheureusement les All Blacks grâce au dynamisme d’Aaron Smith à la mêlée, à la rentrée décisive de Sonny B. Williams, de la forme resplendissante de Retalick bien plus souverain que leur capitaine teigneux Mac Caw, ont su reprendre les commandes du match à partir de la 57ième minute.

Auparavant les crochets des arrières argentins conjugués aux efforts d’un pack que Ferdinand Lobé dirigeait avec maestria mirent à mal la défense des Blacks quelque peu vieillissants et surtout peu prompts à se mobiliser.

Les néo-zélandais commirent des fautes dont celle impardonnable de Richie Mac Caw, coupable d’un croc-en-jambe dangereux. Ce geste ô combien stupide priva le capitaine aux 143 capes de dix minutes de match et surtout handicapa les blacks jusqu’à la mi-temps. Elle allait de plus être amplifiée par l’avertissement donné à Conrad Smith joueur pourtant ô combien talentueux.

Que peut-on en conclure ? Que ce tournoi permet à de modestes équipes d’être de moins en moins ridicules, de permettre à des joueurs de se faire remarquer pour pouvoir être intégrés dans des championnats européens ou du Pacifique.

L’Argentine depuis vingt ans progresse. Qu’en sera-t-il dans quelques années des japonais, georgiens ou américains ? D’autres nations comme l’Uruguay ou la Namibie vont prendre des raclées mais elles vont se frotter à ce qui se fait meilleur sur la planète et même parfois les inquiéter ou les battre (ex l’Afrique du Sud, défaite dans la dernière minute par ce Japon en grande progression)

Même, si australiens, écossais, roumains et namibiens n’ont pas encore commencé leur compétition, ce Mondial reste bien surprenant déjà.

L’équipe de France qui a perdu Huget aura bien du mal à vaincre mais tout reste possible…il faut juste y croire, comme les Blacks bien ballotés durant une heure.

N° 108 : All Blacks is back but Argentina aussi…
N° 108 : All Blacks is back but Argentina aussi…N° 108 : All Blacks is back but Argentina aussi…
Repost 0
Publié par JLM HAKALOULOU
commenter cet article
20 septembre 2015 7 20 /09 /septembre /2015 10:57
devant Twickenham
devant Twickenham

Au deuxième jour de la compétition, Fidji, Tonga et Afrique du Sud ont mal démarré la compétition. L’une des équipes a été bien accrochée par manque d’inspiration un peu comme lors de leur danse guerrière de début de match.

Le Japon a montré toute son abnégation à ne pas se laisser décrocher par leurs adversaires springboks depuis quelque temps sur le déclin.

Cette victoire nippone nous permet de se dire que le rugby progresse sur d’autres terrres.

Cette surprise a permis aux équipes irlandaise et française de ne pas sous-estimer leurs adversaires canadiens ou italiens. Si la victoire irlandaise est incontestable malgré un passage de trente minutes sans marquer de points, les français ont paru encore bien timides sans guère de dynamisme et ont surtout pris beaucoup de points sur des pénalités sifflées par M. Joubert.

Assister à ce type de victoire permet de s’apercevoir qu’un premier match n’est pas si facile, surtout que l’on peut y perdre beaucoup. Pour l’équipe de France, Yoann Huget, l’un des meilleurs joueurs français s’est blessé tout seul en effectuant un crochet qui, lui, a ravagé certainement les ligaments de son genou droit.

Philippe St André va devoir appeler un de ces noms cachés pour pouvoir compenser cette perte notoire.

Tout supporter souhaite également que notre équipe tricolore porte autre chose que ce maillot rouge, qu’elle se revête d’un bleu qui lui permettra d’être vraiment encouragée…

Cet après-midi dans l’immense stade de Wembley, nous allons admirer la Nouvelle-Zélande face à une équipe argentine toujours dangereuse et qui, en plusieurs années, a énormément progressé.

Le "Ka Mate" le Haka le plus connu ne leur fera certainement pas peur, pas plus que le "Kapa O Pango"bien plus guerrier et violent dans sa gestuelle (Il a été effectué la première fois à Dunedin pour un match face à l'Afrique du Sud, les joueurs néo-zélandais n'ayant guère apprécié que le Haka soit sifflé par une partie du public sud-africain quelques semaines auparavant.)

En 2011, en finale de la Coupe du monde, le XV de France a également eu droit au "Kapa O Pango", les français leur ayant répondu de façon magistrale par un V de la Victoire tout aussi provocateur qui nous permit d'être respecté au-delà de notre petite défaite.

Les Tongiens avec leur "Sipi Tau", les Fidjiens avec leur "Cibi" qui ne fut pas diffusé à la télévision anglaise le jour de l’ouverture vont certainement se reprendre lors de la compétition.

Les Samoa qui entrent en compétition ont également le leur Le "Siva Tau"tout en synchronisation et dynamique.

Les américains et les argentins vont devoir se tenir les coudes et répondre à ces danses guerrières toujours aussi impressionnantes.

N° 107 : Le haka n’est pas la propriété des All Blacks…
N° 107 : Le haka n’est pas la propriété des All Blacks…N° 107 : Le haka n’est pas la propriété des All Blacks…N° 107 : Le haka n’est pas la propriété des All Blacks…
N° 107 : Le haka n’est pas la propriété des All Blacks…N° 107 : Le haka n’est pas la propriété des All Blacks…
Repost 0
Publié par JLM HAKALOULOU
commenter cet article
20 septembre 2015 7 20 /09 /septembre /2015 10:54
Claude Hakaloulou et Roland
Claude Hakaloulou et Roland

La coupe du Monde a commencé sous des auspices bien particulières.

Tout d’abord on n’a pas l’impression que le pays est concerné par l’événement. Certes des portraits des joueurs fleurissent les montées du métro sous-terrain de Londres mais une seule chaîne sur une centaine ne parle que de ce sport.

A quand une mobilisation du peuple anglais autour de son équipe.

Ce soir, les British se sont cassé le nez sur des fidjiens courageux jusqu’à la soixante-dizième minute. Tout le long du match, nous avons eu l’impression dans le pub anglais où nous avons passé qu’ils n’allaient pas franchir la muraille édifiée par l’équipe adverse.

Nous en fûmes surpris mais plus ou moins convaincus que les anglais auront du fil à retordre face aux gallois et surtout face aux australiens dans ce groupe appelé de la « mort »….

Durant plus d’une heure, les fidjiens toujours un peu brouillons tentèrent de déjouer les attaques orchestrées par les arrières anglais plus ou moins bien dirigés par le jeune Ford. Ils finirent même par être récompensés de leur effort par Naholo, l’ailier surpuisssant.

Les supporters anglais attablés à siffler des bières ou à fumer leurs cigarettes en terrasse n’étaient pas franchement intéressés par le jeu de leur équipe…Etrange climat où personne ne vibre pour une équipe nationale et où on préfère boire tout en discutant avec ses collègues de travail..

Demain samedi, l’équipe de France dont beaucoup de supporters doutent de sa force va rencontrer l’Italie dans un stade de Twickenham aux trois quarts plein, les prix de certaines places étant trop élevés.

Le rugby est loin d’être populaire, pourtant c’est en Angleterre qu’il est né !

Repost 0
Publié par JLM HAKALOULOU
commenter cet article
17 septembre 2015 4 17 /09 /septembre /2015 08:20
souvenir, souvenir....(2011-Photo Icon sport)
souvenir, souvenir....(2011-Photo Icon sport)

Dernier article avant ce début de coupe du Monde de rugby en Angleterre et au pays de Galles...

Demain soir, on sera sur place dans nos petits souliers observant autour de nous l'agitation de ces ouvertures de compétition.

On retrouvera demain soir, proche de la Tamise, au bar du club France certains internationaux, d'autres journalistes et on guettera, on observera on disséquera le départ de nos hôtes anglais face aux fidjiens. Ce premier match donnera la tonalité du tournoi à venir. Les matches vont s'enchaîner durant trois semaines pour notre plus grand plaisir avant d'aborder les phases finales prévues chaque week-end jusqu'à fin octobre (voir tableau dans les articles précédents ou dans les bons journaux spécialisés)

Le plaisir, on pense à le capter à nouveau au milieu de toute cette actualité anxiogène déversée sur nos ondes, à la télévision, dans les journaux.

Retrouver une ambiance, des sourires, des moments où on se chambre mais où on demeure des copains fiers de participer à un évènement bien particulier au pays ( le rugby y est né et une petite ville sera à l'honneur dès demain.. on rendra hommage à ce joueur de football William Webb Ellis qui prit son ballon dans les mains et courut jusqu'à la ligne adverse)

Toutes les équipes devront se rappeler que ce ballon doit vivre entre les mains et non pas être enterré, puis déterré par des sangliers à la recherche de quelques menus festins.

Tout joueur devra garder à l'esprit qu'il faut du beau jeu pour faire plaisir à tous les supporters de ce sport, s'appliquer à construire des beaux mouvements, à réaliser de belles passes....

J'en suis encore nostalgique, comme le directeur du midi olympique, Jacques Verdier qui a rédigé un texte sur la "French pass" dans son livre "Rugby d'autrefois".

Elle était synonyme d'élégance, de technicité, d'esthétisme, d'amour du joli geste...

Je me souviens de ces attitudes maîtrisées sans cesse répétées qui ont créé dans ma mémoire un état difficilement descriptible...et c'est vrai: je me rappelle des passes sur un pas des Boniface, Gachassin, des Maso, ou Trillo, ou Aguirre mais aussi leurs facultés de savoir décaler son partenaire dans les meilleures conditions pour le bien de l'équipe.

C'est pour revivre ces instants que je vais supporter les bleus certes mais aussi les All Blacks, toujours détenteur d'une belle faconde ... et tant pis si ceux-ci perdent contre une équipe de mastodontes...

Le plus important, c'est voir de beaux comportements et de belles envolées des arrières mais aussi des avants....mais c'est surtout de prendre son pied!

Tous mes souhaits les accompagnent à l'heure où je prépare ma valise...

Avec le plaisir prochain de vous conter mon ressenti de Londres ou de Cardiff durant les sept semaines de la compétition!

Repost 0
Publié par JLM HAKALOULOU
commenter cet article
15 septembre 2015 2 15 /09 /septembre /2015 07:28
Un de nos clermontois, Chouly pas triste !!! (Photo pro)
Un de nos clermontois, Chouly pas triste !!! (Photo pro)

Les membres de l'équipe de France donnent leurs impressions à quelques jours de l'entrée en compétition. Ils assistent à des remises d'objets de bienvenue, comparent leurs literies, apprécient ou non les couloirs de leur manoir londonien à Croydon, font des risettes aux collégiens de la Trinity School qui leur prêtent leur terrain d'entraînement, essaient de se convaincre que l'évènement se rapproche.

Seront-ils prêts pour cette échéance où il va falloir mettre la détermination nécessaire pour battre nos amis transalpins? Ceux-ci sont aussi impatients d'en découdre et rêvent d'infliger une défaite à nos bleus. Cette crainte peut servir de motivation à notre équipe tricolore et montrer vraiment ce qu'ils affirment au micro: leur esprit de corps.

PSA qui rêve toujours de compter parmi les outsiders de la RWC 2015 pense que l'équipe de France va surprendre...Nous, supporters, n'attendons que cela: vibrer pour du beau jeu, de belels envolées conclues par des victoires et surtout de belles satisfactions sur certains plans.

Le travail de Yannick Bru avec ses avants a été efficace aussi bien en mêlées, en touches ou dans des phases de rucks....Par contre on attend que Fred Michalack puisse effectuer le tournoi de sa vie en menant les attaques et ce n'est pas encore gagné au vu des dernières prestations offensives de l'équipe.

Les journalistes supputent déjà la composition de l'équipe pour ce samedi face à l'Italie...Fofana tiendra-t-il le coup et PSA le remplacera-t-il par Alexandre Dumoulin qui, comme nous dirait notre ami Christian B, brasse beaucoup d'air? Un Gael Fickou ne serait-il pas plus efficace?

Tout le monde est donc impatient un peu comme nous qui préparons nos bagages en vue d'un séjour londonien qui ne ressemblera pas à notre périple néo-zélandais d'il y a quatre ans.

Nous regretterons certainement les pubs d'Auckland, les cafés des bords des routes où, allongés sous des couvertures, nous regardions avec un certain plaisir les exploits de nos français face aux anglais, les sourires amicaux de nos amis néo-zélandais.

Nous allons certainement vivre d'autres émotions ou d'agréables moments de retrouvailles.

Nous sommes aussi impatients que des enfants à l'approche de Noël....espérons que nous soyons comblés par quelques cadeaux en termes rugbystiques!

Repost 0
Publié par JLM HAKALOULOU
commenter cet article

Présentation

  • : BLOG RUGBY D'HAKALOULOU
  • BLOG RUGBY D'HAKALOULOU
  • : Emotions ressenties sur des lieux où rugby rime avec nos vies ...et puis quelques "hakas".....des cris de rage ou de désespoir, de joie ou de plaisir...
  • Contact

Profil

  • HAKALOULOU
  • Jeune retraité de l'E.N désirant transmettre des informations, ses émotions, ses joies, ses découvertes  ou ses hakas, des cris de rage aussi bien culturels que sportifs....
  • Jeune retraité de l'E.N désirant transmettre des informations, ses émotions, ses joies, ses découvertes ou ses hakas, des cris de rage aussi bien culturels que sportifs....

Recherche

Articles Récents

  • N°172: Les bleus impuissants face à des springboks bien plus dynamiques....
    Deuxième test en terre sud-africaine et nouveau constat .... Face à un rugby de haute intensité et malgré les discours de Novès ou de Laporte, les bleus ont obtenu, à un point près, le même résultat bien faible mais qui correspond à notre niveau actuel....
  • N° 171: Débandade de nos bleus en altitude....
    L'équipe de France a pris l'eau de toutes parts lors du premier test face aux alertes Springboks dynamiques à l'image de leur talonneur Marsh. Maxime Machenaud et ses coéquipiers ont semblé un ton en dessous de leur niveau habituel à l'image d'un Picamoles...
  • N° 170: Délivrance pour le peuple auvergnat: CLERMONT CHAMPION !
    Clermont en patron a vaincu tous les signes indiens en maîtrisant, durant cette finale, avec beaucoup de courage toutes les velléités offensives répétées et puissantes de l'équipe toulonnaise. Mais que ce fut dur pour notre coeur!!! Nous ne fûmes vraiment...
  • N° 169/ En avant pour une finale Clermont-Toulon pour le plaisir de ce jeu....
    Le verdict est tombé au stade Vélodrome toujours flamboyant au soleil de Marseillel. Clermont au jeu vivant rencontrera Toulon et ses mercenaires au fort mental. Les clermontois ont montré leur enthousiasme et leur envie de déployer du jeu face à un Racing...
  • N°168: Entrons enfin dans le vif du sujet!
    Après plusieurs mois de rudes combats sous les regards de supporters toujours enthousiastes, les barrages (ou les quarts de finale) entre les troisièmes, quatrièmes, cinquièmes et même sixièmes ont rendu leur verdict.... O Surprise! L'équipe championne...
  • N° 167: BRAVO LES BLEUS! Quel beau mental pour l'avenir!
    Comment ne pas être aussi enthousiasmé après avoir vu cette victoire sur l'équipe de Galles à Paris ? Comment ne pas avoir autant souffert dans ce match historique dont la durée a dépassé l'entendement, tout cela par la faute d'un arbitre anglais coincé...
  • N°166 : France-Italie …. Mission remplie… maintenant jouons le podium !
    Mon pote Jean-Michel n’était pas intéressé par le match disputé par nos bleus au stade olympique de Rome car il n’y voyait qu’une équipe fagotée comme l’as de pique par le sélectionneur. Pour lui, la rencontre ne pouvait que ressembler à l’une de ses...
  • N°165 : Retrouver une flamme bleue face à l’Italie
    Pour cet avant dernier match en terre italienne, Guy Novès a dévoilé une composition du XV de France qui a tenu compte de la triste prestation des tricolores en Irlande. Les forfaits s’enchaînent et le sélectionneur a dû, une nouvelle fois, recomposer...
  • N° 164 : Une leçon de réalisme et d’efficacité des Irlandais...à retenir !
    Les français n’ont pu tenir que vingt cinq minutes face à cette équipe rôdée depuis plusieurs années aux préceptes de Joe Schmidt. Guy Novès peut constater qu’il y a encore beaucoup à faire pour arriver à cette maîtrise qu’ont montré les « Irish boys...
  • N° 163 : Résister à la furia irlandaise sur ses terres
    Les Irlandais derniers vainqueurs des All Blacks, des Australiens qui ont mis une déculottée aux italiens totalement perdus viennent ce samedi affronter les français dans un esprit de conquête et se préparent à y être fort agressifs dans les rucks. Il...

Liens